10 avril 2010

Salon internationnal du livre de Québec

Ouf!
Hier, en soirée, je suis allée faire un petit tour au salon du livre.
Je n'y étais pas allée depuis un petit bout de temps. Je me promettais même de ne plus y aller étant donné que je sais où me procurer des livres si j'en veux. Mais je voulais rencontrer certaines personnes qu'on ne peut rencontrer autrement.
Comme toujours, il y avait foule.
Je ne sais pas comment tout cela s'organise, si c'est voulu pour que les gens fassent le tour mais il est très difficile de trouver les personnes qu'on veut rencontrer. J'avais le numéro des stands (comme on dit) et je connaissais les maisons d'édition, les heures. Mais là, j'en ai marché un coup avant de me décider d'aller m'informer. J'ai enfin réussi à parler à deux personnes sur trois.
Si je veux rencontrer d'autres écrivains, il faudrait que je me tape plusieurs jours de ce régime. Non, pas pour moi. N'aime pas trop ce genre de bain de foule.
La deuxième personne que j'ai rencontrée a dû me trouver un brin sauvage car je ne lui ai pas parlé lontemps. J'avais les pieds et le bas du dos en compote à piétiner sur le béton.

2 commentaires:

Venise a dit...

Vous savez, j'ai cent pour cent compris, j'ai rapidement les jambes en compotes moi-même.

Ma manière d'y remédier, j'assiste à des conférences bien assise et là, je repars de plus bel pour une demi-heure de piétinement !

Enchanté de vous avoir rencontré, vraiment beaucoup :-)

Ginette a dit...

Merci pour votre compréhension. Je traîne (mon cul) depuis le mois de novembre chez le chiro. J'espère que j'aurai bientôt des résultats.
Et la saison de golf (une face cachée de Ginette) qui commence bientôt, moi qui marchait le terrain.
Et en plus j'ai une tendinite de l'épaule que je n'avais pas avant d'aller chez le chiro. J'ai changé de chiro mais le mal était fait.
Pourquoi je ne vais pas chez le médecin? D'abord parce que je n'en ai plus. Et je ne sais pas quand j'en aurai un. Nous sommes sur une liste d'attente. Et puis parce que j'ai en horreur les médicaments qui ne règle rien