18 mars 2012

Sous la Glace, Louise Penny.

Armand Gamache enquête dans un village fictif des Cantons-de l'Est, Three Pines.
Un meurtre à Three Pines et un autre à Montréal.
Ces crimes sont-ils reliés ? Voilà une des questions posées.
En parler trop, serait risquer de dévoiler des secrets romanesques.
Je trouve toujours un peu long, les débuts de ces romans car il faut camper les personnages et il faut attendre avant de voir ou comprendre leur interaction.
J'ai bien aimé ce roman qui se passe dans un village chaleureux. J'ai pensé qu'il était, peut-être, un peu idéalisé. Ou peut-être est-ce ainsi dans les villages anglophones: tout le monde se connaît et sympathise. J'aurais aimé vivre dans ce village.

J'ai aussi lu une entrevue que Louise Penny a accordé à Nathalie Petrowski. Je trouve, qu'au point de vue écriture, j'ai des atomes crochus avec Louis Penny. Son parcours est semblable au mien, sauf que moi, j'ai un peu abandonné après la vague de refus et je ne crois pas avoir encore trouvé mon genre en écriture.

3 commentaires:

ClaudeL a dit...

J'aimerais bien lire ce que tu as écrit.

Ginette a dit...

Ce sont de courtes nouvelles.
Je ne suis pas très volubile.

Venise a dit...

Louise Penny a l'oeil si pétillant de bonheur que, d'après moi, ce village est né à l'intérieur d'elle. Mais de les créer en imagination et de les donner en pâtures à d'autres imaginaires, n'est-ce pas une bonne façon qu'un jour un tel village existe ?