26 juin 2011

Parapluies

Il faut en parler aujourd'hui car la température s'y prête bien.
J'ai lu ce livre en l'espace de trois jours.
J'ai beaucoup aimé. Comme j'avais beaucoup aimé Les Carnets de Douglas.

Pour lire la quatrième de couverture, cliquez ici

Il y a six chapitres. Chacun des chapitres se présente comme une nouvelle, pensais-je. Au fur et à mesure, je me suis rendue compte que ces chapitres avaient un élément commun : le cher disparu et la pluie bien entendu. Tout ce beau monde se retrouvera à la fin. Très astucieux et belle idée.

En lisant ce livre je me suis régalée et en prime j'ai appris.

Je ne pourrais pas en dire autant en parlant de: Le ciel de Bay City de Catherine Mavrikakis. Dépressifs s'abstenir.
J'ai trouvé ce livre long et redondant.
Je suis toujours curieuse de connaître un peu plus les auteurs et j'ai trouvé ceci dans Le Devoir. Je me demande encore une fois : Qu'est-ce que la littérature?













13 juin 2011

Dans sa bulle

Il fallait que je lise ce roman pour que j'aie envie d'écrire à nouveau sur ce blog.

Non, je n'ai pas pris de notes.
Cette photo, je l'ai prise .
Et le résumé de son livre ici


Le goût de lire ce livre n'est pas venu du premier coup. Les premiers chapitres m'ont un peu désarçonnés. L'écriture sarcastique, caustique, en aparté, me dérangeait.
Mais, au fil de ma lecture, j'ai l'impression que ce style s'est fait moins mordant, ou je me suis habituée. J'ai même eu des sourires en coin.

Un moment donné, au trois-quart du livre, je me suis mise à penser que l'histoire était bien ficelée. Et j'avais hâte de lire les autres chapitres et en même temps je ne voulais pas lire trop vite car je ne sais pas ce qui m'attend avec les autres livres qui m'attendent.