26 juillet 2015

Sèna par Françoise de Luca.

Tout un roman écrit au Tu. Comme si le personnage se regardait, ou  voulait se convaincre ou voulait tout dire sans trop s'impliquer comme on peut s'impliquer avec le Je.

Le roman est bâti en trois parties :
 - l'enfance de Thomas et la rencontre marquante avec Teresa.
 - l'étudiant Thomas qui rencontre Sèna, autre rencontre marquante
 - l'homme Thomas qui fait la paix avec lui-même
Chacune de ces parties comptent plusieurs chapitres courts et fort bien écrits.

J'avoue que, quand j'ai lu les premiers chapitres, j'éprouvais une certaine gêne, je n'arrivais pas à me concentrer. Disons-le, je trouvais cette lecture longue.
Pourquoi l'auteur s'attardait-elle aussi longtemps sur la relation de Thomas et de Teresa ? La suite saura nous le dire.
C'est à ce moment là que je me suis rendue compte que le livre était bâti en trois parties. Des fois, je trouve malheureux qu'il n'y ait pas une table des matières pour nous guider dans notre lecture.

Voyons ce qu'en pense Danielle Laurin 
                                  Josée-Anne Paradis de la revue Les libraires

En tout cas, je peux dire que ce livre m'a ému et m'a fait réfléchir sur la portée du regard que l'on porte sur l'autre et tous les préjugés que l'on porte avec soi.

24 juillet 2015

Petite promenade en ville.

Hier,
De gros nuages s'enfuyaient dans le ciel. Pleuvra-t-il ou non ? Les prévisions ne sont guère encourageantes. On nous tient en haleine. 
Nous décidons de risquer une sortie. Nous apportons nos parapluies au cas où.

Bois-de-Coulonge, nous voici...

Nous avions apporté nos caméras. Nous les négligeons.
Peut-être, parce que nous avons l'impression de toujours photographier la même chose.

J'ai vu :

Ce papillon, d'une rare beauté.
En fait, je le croyais rare mais en faisant des recherches, j'ai vu que c'était un papillon très commun au Québec. Morio (nymphalis antiopa,antiopa )


22 juillet 2015

Étude sur le tu.

P'tite tête. Tu es une p'tite tête. Tu essaies de tout mener. On peut dire que tu réussis bien.
Pas la peine de protester.
Cette nuit, souviens-toi de cette nuit.
Tout-à-coup, tu dormais à moitié. Tu avais les mains croisées sur ta poitrine. Tu avais la bouche sèche, il fallait que tu boives.
Tu pensais qu'il devait faire moins froid à l'extérieur que dans la chambre. L'air climatisé qui fonctionne, est-ce nécessaire ?
Tu avais envie et tu n'avais pas envie de te lever. D'aller boire, d'arrêter la machine à rafraîchir qui enlevait toute humidité.
Et puis, tu as senti ton cœur battre, tu as senti les vibrations de ton cœur. Tu as senti qu'il s'affolait. Que toi, tite tête tu l'énervais.

Et là enfin, tu as persuadé le reste de ton corps de se lever, de tout fermer et d'ouvrir les fenêtres.

21 juillet 2015

Voilà....

Comment j'occupe mon temps de retraitée.
Je continue à apprendre et à imaginer.
C'était l'anniversaire de ma petite fille.
Pour la première fois, j'utilisais du fondant.
Le résultat n'est pas si mal.
J'en suis fière.