26 septembre 2012

Dans le fond...

... la planète est petite.

Je n'ai pas écrit depuis longtemps sur ce blogue.
Il me semblait n'avoir rien à dire.
Loin du quotidien, tout change.

Nous sommes en Italie. Présentement dans les Pouilles, à Otrante, cité balnéaire située au sud du talon de la botte.

Avant hier, nous étions à Matera en Basilicate, nous visitions les Sassi, des habitations troglodytiques.
Nous allions visiter une église rupestre. Nous parlions en français (ce qui est rarement possible en Italie) avec une jeune dame à l'acceuil. Un moment donné, nous lui avons dit que nous venions du Canada et plus précisément du Québec. Alors, elle nous a dit qu'elle avait étudié et fait une thèse sur la poésie québécoise féminine à Bari car son professeur était fou de la poésie québécoise  .
Elle a particulièrement étudié la poésie de Nicole Brossard et d'une autre poète dont elle ne se souvenait plus du nom.

J'étais fière, de connaître un peu notre poésie. Elle se souvenait de Nicole et je lui ai soufflé Brossard.

Je ne suis pas sûre que beaucoup de québécois connaissent Nicole Brossard. En tout cas, mon époux ne la connaissait pas, lui qui a une réputation d'érudit.