28 novembre 2005

Comprendre l'homosexualité: Marina Castaneda

Pourquoi lire sur l'homosexualité?
Homosexualité, homosexuel, lesbienne, fierté gay, mots que l'on entend, que l'on voit, que l'on lit tous les jours,
mots omniprésents.
De plus, j'ai un frère homosexuel. Il me parle quelques fois et j'essaie de lire entre les lignes. Je me questionne.
En lisant ce livre, j'apprends que
l'homosexuel n'est pas toujours homosexuel. Il ne se déplace pas dans le monde avec une identité constante. Ses attitudes, ses gestes, sa façon d'entrer en relation avec autrui changent selon les circonstances. Il peut paraître hétérosexuel au bureau, asexué dans sa famille, et exprimer son orientation sexuelle seulement en présence de quelques amis. Ou bien, pendant de longues périodes de sa vie, il peut nier complètement son homosexualité et paraître exactement le contraire...De plus, l'hétérosexuel a été éduqué pour l'être; depuis sa plus tendre enfance il a été formé pour un rôle, et une place, dans le monde hétérosexuel. Cela n'est pas le cas pour l'homosexuel, qui très souvent ne prend conscience de son orientation qu'au cours de l'adolescence ou de l'âge adulte. Donc, il n'a pas grandi dans son rôle; il n'a pas été éduqué pour être homosexuel. Il lui manque toutes sortes d'habiletés et de codes sociaux dont il aura besoin dans le monde homosexuel qui sera le sien. Quand il découvre enfin son orientation sexuelle, il doit réapprendre toutes les règles de l'amour, de l'amitié et de la convivialité. p. 15-16

Autoportrait au radiateur: Christian Bobin

Une situation ordinaire: je veux écrire et n'écris pas. C'est qu'une main de plomb s'est posée sur ma main droite, l'immobilisant pour la journée entière.

p.74

23 novembre 2005

Une journée de Sophie.



Aujourd'hui, Sophie passait la journée chez grand-papa et grand-maman. C'était la première fois qu'elle partait pour la journée sans sa maman Julie. Elle n'a pas fait d'activités tellement différentes de chez-elle c'est seulement le lieu qui changeait. Ses grands-parents ont bien aimé l'expérience. Ils espèrent avoir été à la hauteur, ils pensent avoir été à la hauteur. Ils espèrent que leur fille Julie a pu un peu se reposer. Une journée ce n'est pas beaucoup dans la vie d'une maman. Julie sait qu'elle peut récidiver. Posted by Picasa

22 novembre 2005

Sophie ma petite fille


petites mains, petits pieds
pour aller danser
mam’selle Sophie




un sourire
yeux dans les yeux
fait sourire



cris pleurs
vocalises
maman





Neige de novembre


Haikus

novembre

les humains s’encabanent

tissent leur cocon



les chrysanthèmes jaunes

résistent j’attends

leur flétrissure