31 janvier 2006

Prisonnier au berceau, Christian Bobin.

C'est dans la mesure où il n'y a rien à voir que les yeux commencent à s'ouvrir.

Aucun commentaire: