28 janvier 2006

Je lis La perle de John Steinbeck.
C'est un livre qui mérite d'être lu.
Voici un court extrait:
...on dit que l'homme n'est jamais satisfait; qu'une chose lui soit offerte, et il en souhaite une seconde. Cela est dit dans un sens de dénigrement et c'est cependant là une des plus grandes qualités de la race humaine, celle qui la rend supérieure aux animaux, lesquels se contentent de ce qu'ils ont.

1 commentaire:

Julie La Salle a dit...

C'est vrai. Je m'en rend compte souvent avec la laine. Mon tas n'est jamais assez gros.C'est banal comme exemple, mais ça me convient.