19 avril 2012

RAS LE BOL

Pourquoi faudrait-il se sentir coupable ?
Pourquoi faudrait-il se sentir coupable de vivre à l'aise en cette fin de vie ?

Selon certains, on devrait se sentir coupable d'avoir fait des études et surtout que nos parents aient payés ces études. Pourtant, mon père a travaillé à la sueur de son front. Il en est mort dans la jeune cinquantaine. Nous étions six à la maison.
Mon époux, ils étaient 11 enfants. Ces enfants ont aussi fait des études universitaires pour la plupart. Et qui a payé, le père qui entretenait une petite terre.
Nous avons, à notre tour, travaillé à la sueur de notre front et payé des impôts que nous payons encore. En même temps, nous avons eu nous aussi des enfants que nous avons élevés sans l'aide de l'état et dont nous avons payé les études.

Tous les matins, durant notre vie d'adulte, nous nous sommes levés pour aller travailler.

Pourquoi faudrait-il se sentir coupable de vivre à l'aise en cette fin de vie ?

4 commentaires:

ClaudeL a dit...

Qui sait qui vous a fait sentir coupable? Qui vous a dit quoi?
En tout cas, moi, je vous le dis, profitez-en tout plein. Comptez sur moi pour vous montrer l'exemple. J'ai économisé toute ma vie, j'ai placé mon premier REER à 27 ans et je suis bien décidé à en jouir aujourd'hui.

Ginette a dit...

Quand on lit les blogues on voit bien. L'actualité avec Lisée qui nous réfère Léger et qui parle des retraités et ce matin Victor Lévis beaulieu sur un autre blogue. Je crois que je lis trop les blogues.

Venise a dit...

Pour la forme : Il est beau votre texte, Ginette. Il a du rythme, il chante haut, sur une note juste.

Pour le fond : Sentez-vous surtout pas coupable devant toute personne qui n'a pas marché un mille dans vos mocassins.

Anis a dit...

C'est curieux, je ne pensais pas que l'on pouvait se sentir coupable de cela, car il n'y a aucune raison, même la crise, si elle sévit en Europe, j'imagine qu'au Québec vous n'êtes pas non plus épargnés.