11 novembre 2010

Je voulais tellement...


.... recevoir un livre " gratis " que j'ai coché plusieurs cases dans Masse Critique. Quand j'ai reçu la nouvelle que j'étais sélectionnée pour lire deux livres, je me pétais les bretelles jusqu'à ce que je lise les titres. Un livre pour enfant, j'en voulais un. L'autre titre, je ne me souvenais plus l'avoir pointé. Je peux tout de suite dire que je ne lis pas ce genre de livres, habituellement. Je ne l'aurais pas acheté et je ne l'aurais pas réservé à la bibliothèque.

Tout cela n'enlève rien aux auteurs.
Je les appelle des livres instants qui foisonnent dans nos librairies et qui trouvent preneurs puisqu'on continue à en publier. Un peu sensationnels. Et surtout publiés en un laps de temps étonnant. De quoi rendre jaloux le plus prolifique écrivain.

Disons que ce livre est honnête. (Pour qui je me prends). Il me tape un peu sur les nerfs au début, à cause du choix des noms des personnages : Mon Chum, Mon Fils etc. Mais finalement, je réussis à m'habituer pour le reste du livre.

Je retiens de ce livre qu'il vaut mieux ne pas être malade (ironie, car on ne choisit pas d'être malade), qu'il ne faut pas hésiter à poser des questions car si on ne les pose pas, on ne saura rien, qu'il faut s'occuper de son dossier (je n'aurais jamais pensé demander des copies des divers documents, je serais portée à faire confiance).

J'ai aussi appris qu'il faut continuer à vivre ...malgré les aléas de la maladie, ne pas s'apitoyer sur son sort. Véronique Lettre semble très bien entourée mais il n'est pas dit que ce sera identique pour tout le monde.

Le passage qui m'a marquée : Le cancer "est une maladie si discrète et sournoise qu'on ne se doute pas de sa présence."


4 commentaires:

Véronique a dit...

Je comprends maintenant pourquoi tu lisais ce livre!

Ginette a dit...

@ véronique

On a un livre gratuit et il faut faire une "critique"

Venise a dit...

Voilà Ginette que vous comprenez mieux mon sort (enviable au demeurant). Et vous comprenez aussi pourquoi j'ai décidé de rajouter l'info. "service de presse".

Ça explique un peu mieux notre profil de lectrice pour qui veut nous suivre et faire la part des goûts.

Ginette a dit...

@ Venise
J'ai pensé à vos propos en lisant ce livre.