26 juillet 2015

Sèna par Françoise de Luca.

Tout un roman écrit au Tu. Comme si le personnage se regardait, ou  voulait se convaincre ou voulait tout dire sans trop s'impliquer comme on peut s'impliquer avec le Je.

Le roman est bâti en trois parties :
 - l'enfance de Thomas et la rencontre marquante avec Teresa.
 - l'étudiant Thomas qui rencontre Sèna, autre rencontre marquante
 - l'homme Thomas qui fait la paix avec lui-même
Chacune de ces parties comptent plusieurs chapitres courts et fort bien écrits.

J'avoue que, quand j'ai lu les premiers chapitres, j'éprouvais une certaine gêne, je n'arrivais pas à me concentrer. Disons-le, je trouvais cette lecture longue.
Pourquoi l'auteur s'attardait-elle aussi longtemps sur la relation de Thomas et de Teresa ? La suite saura nous le dire.
C'est à ce moment là que je me suis rendue compte que le livre était bâti en trois parties. Des fois, je trouve malheureux qu'il n'y ait pas une table des matières pour nous guider dans notre lecture.

Voyons ce qu'en pense Danielle Laurin 
                                  Josée-Anne Paradis de la revue Les libraires

En tout cas, je peux dire que ce livre m'a ému et m'a fait réfléchir sur la portée du regard que l'on porte sur l'autre et tous les préjugés que l'on porte avec soi.

Aucun commentaire: