05 juillet 2010

Canicule.

Il canicule.
Pas tellement habitués à cette chaleur humide.
D'aucuns diront qu'on se plaint le ventre plein.
L'hiver, on chiale parce qu'il fait trop froid, et, l'été parce qu'il fait trop chaud.
Moi, j'aime bien ce beau soleil d'été comme l'autre jour sur le terrain de golf. Il ne faisait ni chaud, ni froid. Une petite brise avec ça. Juste ce qu'il faut pour nous rendre heureux, nous, Québécois. Je dis nous, mais je sais que certaines personnes se régalent de cette température.

Alors là, il faut ménager ses pas et sa susceptibilité. L'air conditionné ronronne tout autour dans la cour intérieure de notre condominium. On s'y fait.
Nous n'avons pas l'air conditionné dans notre appartement. Par choix. Nous nous contentons d'entendre le ventilateur de quelqu'un d'autre qui vient, on ne sait, d'où. Un bruit d'enfer, n'exagérons pas, un bruit assez dérangeant. On enquête.

5 commentaires:

Venise a dit...

Ah, Ginette, comme vous, je ne suis pas friande de cette chaleur humide. Mais je suis conséquente et ne me plains pas quand l'été est frais, pluvieux même !, et j'adore le printemps (le vrai) et l'automne. Autrement dit, je n'aime pas les extrêmes.

Nous n'avons pas l'air climatisé, ici dans le bois, sous les arbres, cela ne vaudrait pas la peine pour quelques jours, à peine 2 semaines difficiles à supporter, ces moments où les nuits n'arrivent pas à balayer la chaleur pendant qu'on dort.

Accent Grave a dit...

En vérité, quand on dépend de la température pour être «bien», c'est qu'on est bien mal foutu.

Accent Grave

Ginette a dit...

Accent Grave:

Ce qui veut dire?

Véronique a dit...

Après avoir passé trois ans à Terre-Neuve, j'apprécie presque la canicule ou, à tout le moins, je ne m'en plein pas trop. Ce sont toutes ces boites d'air climatisé qui me rendent folle! Nous sommes tellement des énergivores même en plein été!

Je crois que Accent grave veut dire qu'on ne doit pas attendre que tout soit parfait pour être bien. Il faut faire avec ce qu'on a, apprendre à vivre avec l'humidité. Hier soir, nous sommes allés nous promener sur le bord du fleuve parce que l'air de l'appartement était trop épais. Il y avait une petite brise... Haaa! Et on a essayé de ralentir le pas, de vivre selon les désirs de Mère nature.

(En passant, à Terre-Neuve, je lis, sur Facebook, qu'il fait frais presque froid et je souris parce que je suis contente d'être ici où il fait chaud. Je serai beaucoup moins découragée quand l'automne arrivera!)

Ginette a dit...

Bonne idée pour le fleuve.