20 mai 2010

On dirait ...

...que je n'ai pas lu depuis mon dernier billet.





J'ai lu un livre en allant visiter la merveilleuse ville de Chicago.
De Chicago, j'en parlerai sur un autre blog peut-être.


Résumé:

Voici l'histoire de 2 personnes : Matilde et Thibault.
Deux solitudes.
Ils vivent chacun de leur côté. L'une dans une entreprise de marketing. Elle est l'adjointe du directeur, Jacques. Elle est la mère de deux garçons. Mais, elle est malheureuse. Sa vie a basculée un moment donné quand elle a osé ne plus penser comme Jacques.
L'autre, est médecin. Il répond aux urgences (genre de 911) dans la ville de Paris. Il aurait voulu être chirurgien, mais il a perdu 2 doigts avant d'avoir fini son cours de médecine. Alors, il a dû renoncer à être chirurgien.
L'histoire commence quand Matilde se réveille le vingt mai et pense à la voyante qui lui a prédit que ce jour-là sa vie allait changer et qu'elle allait rencontrer un homme.
Thibault pour sa part aime une femme du nom de Lila. Mais cette femme ne l'aime pas. Il l'aime et elle s'en fout. En dehors du lit il ne se passe rien. Il ne peut même pas la toucher. Elle est comme une figurante. Il a décidé que le vingt mai il allait mettre fin à cette relation.
Nous assistons alors au calvaire de ces deux personnages.
Le harcèlement intellecuel pour Mathilde. Thibault pour sa part est assez désabusé. La fatigue...
Vont-ils se rencontrer? Pour le savoir, il faut lire le livre.

L'écriture de Delphine de Vigan est comme je l'aime: rapide et efficace.
Vers la fin, je me lasse car une vie au quotidien est une vie au quotidien.
Le schéma se répète avec quelques variantes.
Mais, je crois que ce livre vaut la peine d'être lu.

2 commentaires:

Venise a dit...

Est-ce un hasard ou c'est volontaire d'écrire votre billet un 20 mai ?

... pour ancrer la date dans votre propre vie ?

J'aime vos phrases courtes et précises.

Ginette a dit...

C'est un hasard. Je n'avais pas remarqué.
Vous avez les yeux bien perspicaces Venise.