08 décembre 2012

Karen Thompson Walker présente son roman L'Âge des miracles

L'âge des miracles est un roman d'anticipation. La terre qui ralentit, mais pas à peu près, et ses conséquences.

Julia, qui est maintenant une jeune adulte, nous raconte ce changement et son évolution avec ses yeux de jeune adolescente de 11 et presque 12 ans, l'âge qu'elle avait lorsque le phénomène est apparu.

Ce premier roman de Karen Thompson Walker est bien mené et se lit bien même si la traduction est agaçante des fois. Cette traduction est faite pour les français et  certains mots sont traduits avec des mots utilisés en France et non en Amérique. L'idéal serait de pouvoir le lire en anglais.




« Dans la vie, on n'a qu'une seule obligation: mourir.... Tout le reste relève du choix. » p. 65

« La vie serait plus douce si elle suivait un cours inverse, si, après des décennies de déceptions,on atteignait finalement un âge où les sacrifices ne seraient plus de mise, où tout deviendrait possible. » p. 113

« Pensez à ce miracle inconcevable : un être humain qui en engendre un second, dans son sein; une femme qui développe un autre coeur, un autre cerveau, d'autres paires d'yeux, de bras et de jambes, un second corps complet, comme si elle prévoyait des pièces de rechange, puis qui, au bout de neuf mois, expulse cet autre être, hurlant et vivant, dans le monde. » p. 129-130.

« ... il semblait déjà savoir à l'époque que tout était sous-tendu par un chagrin universel. » p. 278

« Je ne savais pas, avant ce jour, que la neige étouffait tous les sons, assourdissant à sa façon le vacarme du monde. » p. 281

Aucun commentaire: