14 décembre 2012

Je viens de lire...

 
 
 
J'aurai pu écrire ce livre. J'aurais dû écrire ce livre.
Je pense cependant que pour réussir à faire publier ce genre de récit, il faut déjà être connu dans le monde de l'écriture.
Le plus drôle, c'est que son petits-fils est né en août 2004 et que ma petite-fille en juillet 2004.
 
Moi, je n'ai fait qu'écrire de la poésie dont ceci :
 
 
Un tourbillon printanier
 
« Une poule sur un mur… »
 
Non grand-maman : « Ainsi font, font, font… »
 
Tourbillon de comptines.
« On joue grand-maman? »
Une petite Sophie apprend des mots
Rire de grand-maman, grand devin
Balbutiements
Il faut de la patience
Longtemps sur le métier
Les mots viendront, les mots viennent
On pourrait croire au miracle
Non, l’enfant grandit
 
Petite souris trottine
Recherche le chat,
Impassible pour le moment
Non, Sophie, ne crie pas
Tout doux, tout doux
Ah! Mes oreilles, c’est trop!
Notre ami Coco s’enfuit
Il ne sait plus où se cacher
Elle retourne à la guerre, s’active,      déjà ailleurs
Réclame grand-papa. ©
 de Québec,  Ginette Chicoine. Avril 2006 ©
 

4 commentaires:

ClaudeL a dit...

Et as-tu donné tes textes à ta petite-fille?

Ginette a dit...

Pas encore...

ClaudeL a dit...

À la naissance ce mes petits-neveux et petites-nièces, même si un seul porte le même patronyme que moi, je leur ai donné un tableau généalogique.

Ginette a dit...

J'y travaille.
Mais ce n'est pas facile et ça coûte pas mal de sous.