01 septembre 2010

Sur la route de Madison Robert-James Waller

Quatrième de couverture:

Francesca Johnson, fermière de l'Iowa, était seule cette semaine-là, son mari et ses enfants s'étaient rendus en ville pour la foire agricole.
Sa rencontre avec Robert Kincaid, écrivain-reporter qui photographiait les ponts du comté de Madison, eut lieu au cours de l'été 1965. Dès leur premier regard, ils surent qu'ils étaient faits l'un pour l'autre de toute éternité. Ils ne disposaient que de quelques jours pour se connaître, s'aimer et vivre une vie entière de passion silencieuse, avide et sans espoir.

Une novella comme disent les américains.La différence entre une novella et un roman: le nombre de pages. Donc, pour nous, une nouvelle de 184 pages qui se lit d'une traite. Cette novella m'a été suggérée par ma belle-soeur Monic quand je lui ai montré le livre que je lisais à ce moment là, soit 33, chemin de la Baleine. Le lien? Les lettres et l'amour contrarié mais différemment.

Non, je n'ai pas vu le film. Mais je le verrai.

D'une certaine façon, je trouve dommage que le film,
même s'il est bien fait, l'emporte maintenant sur l'auteur du livre. Même, la photo de la page couverture du livre format pocket que j'ai lu, nous montre Clint Eastwood et Meryl Streep.

Voici la photo d'origine:
1992

Le livre est très bien traduit par Anne Michel.

Le livre est construit de telle sorte qu'il nous semble prendre racine dans la réalité. Tout au long de ma lecture, je me suis demandé: est-ce que Robert Kincaid et Francesca Johnson ont vraiment existé ?
J'ai fait des recherches sur le web, d'autres ce sont posés ces questions à ce sujet, j'ai même lu en anglais, moi la paresseuse, et j'ai cru comprendre que tout était de la fiction. Pourtant M. Waller est aussi écrivain, musicien et photographe.

Chapeau monsieur Waller
!

Très beau roman d'amour.





3 commentaires:

ClaudeL a dit...

Une fois que j'ai vu un film, je prends rarement le temps de lire le livre qui l'a inspiré. Alors que le contraire arrive souvent. Pas le goût d'en analyser les raisons. Je trouve juste dommage que mon cerveau retienne plus l'histoire quand il s'agit d'un film. Mais si je commence à en vouloir à mon cerveau!

Ginette a dit...

Et bien moi, ma belle soeur m'avait dit de lire le livre avant.
J'ai regardé la bande annonce et je crois que je pourrai dire que le tout est semblable.
Je pense qu'on trouve aussi dans les livre des subtilités.
Comme dans L'élégance du hérisson.

Ginette a dit...

J'ai oublié un s.