16 novembre 2007

Personnages selon Élisabeth George

L'essentiel d'un roman: le personnage.

- personne n'est parfait
Nous sommes tous des chantiers en travaux sur la planète Terre, et nul n'est l'incarnation de la perfection physique, émotionnelle, spirituelle et/ou psychologique.

- il lui arrive de faire des bêtises
- il évolue.

La règle d'or pour créer des personnages devrait donc être de leur donner des défauts, de les faire douter d'eux-mêmes, pour une raison ou une autre, de leur permettre d'évoluer, de changer, de les placer dans des situations de conflit.
Personnellement quand j'écris j'y vais au pif mais peut-être serait-ce une bonne idée de connaître plus le personnage avant. Il m'arrive souvent de rester bloqué, de ne plus pouvoir écrire car je ne veux pas dire des conneries, je veux que mon personnage soit crédible.
Alors É. G. procède ainsi: elle donne un nom à son personnage
elle analyse son caractère


2 commentaires:

Hélène a dit...

Certains auteurs commencent une histoire et apprennent à connaître leur personnage au fil du récit. Au début il est un peu flou, et puis ça se précise.

Hélène a dit...

À mon avis il faut laisser parfois les personnages être plus ou moins crédibles, se permettre un peu d'invraisemblance, saisir cette liberté que permet l'écriture. Après il sera toujours temps de corriger. Facile à dire, c'est sûr, mais. Si on se demande d'être parfait, ça bloque c'est certain.