13 juin 2011

Dans sa bulle

Il fallait que je lise ce roman pour que j'aie envie d'écrire à nouveau sur ce blog.

Non, je n'ai pas pris de notes.
Cette photo, je l'ai prise .
Et le résumé de son livre ici


Le goût de lire ce livre n'est pas venu du premier coup. Les premiers chapitres m'ont un peu désarçonnés. L'écriture sarcastique, caustique, en aparté, me dérangeait.
Mais, au fil de ma lecture, j'ai l'impression que ce style s'est fait moins mordant, ou je me suis habituée. J'ai même eu des sourires en coin.

Un moment donné, au trois-quart du livre, je me suis mise à penser que l'histoire était bien ficelée. Et j'avais hâte de lire les autres chapitres et en même temps je ne voulais pas lire trop vite car je ne sais pas ce qui m'attend avec les autres livres qui m'attendent.

4 commentaires:

Venise a dit...

Elle a su vous gagner, cette Suzanne Myre. Voilà une auteure qui sait manier une histoire. Ces 5 recueils de nouvelles qui ont précédé ce premier roman touffu y sont sûrement pour quelque chose.

Vous vous êtes laissé apprivoiser, c'est ce que je comprends :-). À la bonne heure ! Et contente de vous voir revenir à cet espace pour vous libérer et délibérer sur vos lectures.

Ginette a dit...

Je suis heureuse de voir que vous vous êtes rendue compte de mon fragile retour.

ClaudeL a dit...

Tous les matins, je surveillais si tu avais un nouveau titre. La preuve que tu as bien fait de revenir: tu me donnes le goût de lire du Suzanne Myre.
(Depuis mon retour d'Arizona, je "capote" sur les kokopelli
http://www.beso.com/kokopelli/search?rf=gbn&start=49)

Ginette a dit...

J'adore aussi les kokopelli.
J'ai un signet en bois avec ce petit être mytique.