30 janvier 2008

Le mur invisible de Marlen Haushofer

Je regrette de n'avoir pu écrire mes impressions à mesure que je lisais. J'aurais peut-être pu le faire à la main mais je ne l'ai pas fait.
J'avais marqué des passages afin de les transcrire mais maintenant sortis du contexte de la lecture ils ne me disent plus rien.
Je peux dire que j'ai beaucoup aimé ce livre même s'il raconte le quotidien d'une femme emmurée mais elle a une façon de nous dire sans tout nous dire qui nous incite à vouloir continuer jusqu'au bout. Je peux dire que je suis restée sur ma faim car j'aurais aimé savoir si elle avait survécu.
J'en ai rêvé.
Et j'ai compris que c'est un livre qui nous marque.
Des murs invisibles, il y en a beaucoup qui furent et qui sont présents.

1 commentaire:

Véro a dit...

C'est bien dit. C'est ce que j'ai ressenti aussi.

J'aurais aimé savoir, oui, si elle avait survécu et si la minette avait eu d'autres minous.