31 octobre 2007

Écrire

Des fois, je n'ai plus envie de me battre.
Écrire pour soi. Tant pis si je ne suis pas lue.
Laisser ma marque, une petite trace de moi. Je ne sais plus.
Pourquoi faut-il toujours se battre? Pas pour le pain...il va s'en dire pour, pour ...la notoriété.
Futilité à mon âge, rester dans l'ombre.

De toutes façon, il semblerait que je ne suis pas douée pour les concours.
Pas de nouvelles de Lurelu.
Pas tellement bon pour l'ego.
Il faut être fait fort pour devenir ou rester écrivain.

2 commentaires:

Véro a dit...

Si on y pense vraiment, il n'y a pas tant de gens qui laissent leur marque, qu'on reconnait pour leur notoriété. C'est peut-être un désir que nous avons tous enfoui au fond de nous, mais je pense qu'il faut se rendre à l'évidence que laisser sa trace n'est pas si facile. Il faut faire les choses pour soi et trouver de la satisfaction à travers ce que nous accomplissons (je parle, mais bon, je suis pas mal comme toi, tu sais).

Ginette a dit...

En plus je suis jalouse des personnes qui arrivent a publier tout et rien.
Des livres de recettes, par exemple, il en sort tous les jours des nouveaux.