03 janvier 2010

Hélène Dorion L'étreinte des vents

 Juste le titre veut dire beaucoup.
Le vent qui souffle et balaie tout.

Ex perfecto nihil fit 
À partir de ce qui est parfait, rien n'advient. 

...le doute est cet extraordinaire instrument qui nous projette plus loin en avant, nous permet d'interroger les fondations sur lesquelles nous nous appuyons. Trop souvent, on a peur du doute, peur que s'écroule ce qu'il secoue et qu'il détruise ce qu'il ébranle. Mais au contraire il fortifie ce qu'il trouble, et la faille qu'il suscite nous extirpe de l'immobilité dans laquelle plus rien ne pouvait être créé.




http://www.radio-canada.ca/audio-video/pop.shtml#urlMedia=http://www.radio-canada.ca/Medianet/2009/CBF/VousMenLirezTant200911291505_1.asx


J'ai tellement à lire.
Je n'ai pas encore fini ce livre, qui se lit à petites bouchées.
Je devrai le reprendre à la bibliothèque.
Mais j'y reviendrai.

1 commentaire:

Véronique a dit...

Intéressante citation.